Vous êtes ici : Accueil   >   Doctorants   >   Comité de suivi de thèse (CST) et évaluation de l'état d'avancement de la thèse

Comité de suivi de thèse (CST) et évaluation de l'état d'avancement de la thèse

Dans le cadre de l’application de l’arrêté du 26 août 2022 fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat  (et plus particulièrement son article 13), les doctorants bénéficient au moins d’un entretien avec un comité de suivi.

Le comité de suivi individuel du doctorant assure un accompagnement de ce dernier pendant toute la durée du doctorat. Il se réunit obligatoirement avant l'inscription en deuxième année et ensuite avant chaque nouvelle inscription jusqu'à la soutenance.
« Les entretiens sont organisés sous la forme de trois étapes distinctes : présentation de l'avancement des travaux et discussions, entretien avec le doctorant sans la direction de thèse, entretien avec la direction de thèse sans le doctorant.

Cet entretien est l’occasion pour chacun (doctorant, directeur de thèse, directeur d'unité de recherche et de l'École doctorale) de faire le point, de réorienter ou de préciser la recherche et d'envisager les phases suivantes.

Les comités de suivi de thèse devront se réunir avant la réinscription en doctorat (début juin).

Composition du comité de suivi

Le comité de suivi individuel du doctorant comprend au moins un membre spécialiste de la discipline ou en lien avec le domaine de la thèse. Dans la mesure du possible, le comité de suivi individuel du doctorant comprend un membre extérieur à l’établissement. Il comprend également un membre non spécialiste extérieur au domaine de recherche du travail de la thèse. Les membres de ce comité ne participent pas à la direction du travail du doctorant.

Les modalités de composition, d'organisation et de fonctionnement de ce comité sont proposées par le conseil de l'école doctorale.

Le CST est constitué par le directeur de thèse sous couvert du directeur de son unité de recherche. Il est composé au minimum d’un membre titulaire de l’UR (PR, MCF ou chercheur), appelé référent, et d’un titulaire extérieur à l’UR. L’une de ces personnes au moins doit être HDR.

Mise en oeuvre

A partir de la 1re année -puis les années suivantes jusqu’à la soutenance- : évaluation de l’état d’avancement et entretien du doctorant en CST.

Le doctorant remet à son directeur de thèse pour le 21 mars au plus tard un document écrit (présentation orale seule possible en 1re année) permettant d’évaluer l’état d’avancement des travaux, ainsi qu’un récapitulatif des formations suivies. La nature et le format du document à rendre dépendent des disciplines et chaque unité de recherche  a précisé sur cette page l'état d'avancement demandé  (par exemple, un chapitre ou 1er jet d’une partie de la thèse, état d’avancement de la thèse -problématique, méthodologie, bibliographie-, rédaction d’un article, d’une communication, analyse de relevés et données de terrain…)

Après validation par le directeur de thèse, les documents sont transmis aux membres du CST au moins 10 jours avant la tenue de la réunion.

Le CST se réunit avant le 25 mai. Le doctorant expose ses travaux devant le comité de suivi puis répond aux questions des membres du comité. Le Comité de suivi de thèse rédige son avis à partir du document « Etat d’avancement » du doctorant (à l'aide du formulaire "rapport du CST").

Le ou les directeur(s) de thèse assiste(nt) à la présentation et à la discussion.

Cette discussion se poursuit par un entretien individuel avec le doctorant sans le DT, et un entretien individuel avec le DT sans le doctorant. Le rapport est rédigé par le comité de suivi de thèse, signé par les parties et transmis au directeur de l'Unité de recherche du doctorant pour signature.

Le directeur de l'UR transmet au secrétariat de l’ED  le rapport avant le 31 mai.

L'année de la soutenance, le CST n'est pas nécessaire si la soutenance est prévue avant le 31 juillet.

Si la soutenance est prévue entre le 1er octobre et le 31 décembre, il faut avoir tenu un CST. La préinscription est à effectuer en précisant une soutenance avant le 31 décembre.

 

En résumé : 3 Phases

1ère phase : pour le 21 mars au plus tard

  • Le doctorant transmet son « état d’avancement » + le récapitulatif des formations suivies au directeur de thèse (DT). Une fois validés par le DT, les documents sont transmis aux membres du CST (au moins 10 jours avant la tenue de la réunion). Le DT transmet la proposition de la composition du CST au directeur d’unité de recherche

2ème phase avant le 25 mai : entretien avec le CST

  • En accord avec le DT, le référent du CST fixe une date de rencontre avec le doctorant. Celui-ci expose ses travaux devant le comité de suivi  puis répond aux questions des membres du comité. Le ou les directeur(s) de thèse assiste(nt) à la présentation et à la discussion.
    La discussion se poursuit par un entretien individuel avec le doctorant sans le DT, et un entretien individuel avec le DT sans le doctorant.

3ème phase :

  • A l’issue de l’entretien, le rapport est rédigé par le comité de suivi de thèse (cf formulaire "rapport CST"), signé par les parties et transmis au Directeur de l’unité de recherche de rattachement du doctorant qui le fait parvenir à l'ED au plus tard le 31 mai.

 

 

 

Nature et format du document à rendre

Le conseil du 27 septembre 2017 a voté le principe d'un état d'avancement spécifique à chaque discipline et unité de recherche de notre Ecole doctorale.
De ce fait, la nature et le format du document à rendre dépendent des disciplines et les unités de recherche ont transmis ce qu'elles demandent :